Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Examens directs ou portraits des bactéries

le quizz n°1

8 Octobre 2007



  Voici l'examen direct ,à la coloration de Gram, d'une urine chez un homme de 60 ans.

La leucocyturie est de  >10000  leucocytes/mm3

undefined
la question est toute simple: quelle est cette bactérie?


 Une petite discussion commence entre nous autour du microscope.
"une urine chez un homme...
 Ca a la"tête" d'une corynébactérie
 NONNN !
 Un actinomycete?
 Peu être ?
  Un bifidobacterium ?
 Hum ouais ??? "

 Ne pouvant aller plus loin pour l'instant dans l'identification de cette bactérie l'urine est ensemmencée sur:
 - une TS en aérobiose
 - une gélose au sang en anaérobiose
 - une gélose chocolat-isovitalex et une gélose au sang en atmosphère CO2.

Ces boîtes sont incubées 24 heures à 37 °C.

Le lendemain observation des cultures:

La TS est stérile.
Une culture dense et très fine sur la gélose au sang placée en anaérobiose ainsi que sur les 2 boîtes placées en CO2.
 Un Gram est réalisé sur la gélose au sangCO2 :



undefined
 La culture est pure. Ce Gram nous montre un bacille à Gram positif petit, régulier.
 Une évidence "saute aux yeux": la mophologie de ce bacille ne correspond pas à celle de l'examen direct.
 Une autre discussion commence:
 " Ce n'est pas la même bactérie !
 Il doit y avoir 2 germes dans l'urine et l'on a récupéré q'un seul !
 Non non non, l'examen direct montre une seule bactérie et l'abondance de la culture correspond "au direct".
 Très bien mais alors pouquoi cette bactérie à une morphologie si différente ??? "


 La morphologie de la bactérie en culture fait penser à une Gardnerella vaginalis. Chez un homme, (cela a déjà été décrit bien sûr) mais ce n'est pas banal!

 On ensemmence donc une galerie API 32 strep et un bouillon è l'hippurate.
 Parallèlement une idée me vient : et si c'était l'urine elle même qui faisait changer la morphologie de cette bactérie( l'urée ou une histoire de Ph je ne sais pas ?

 Je fais donc un isolement du germe sur gélose au sang en CO2 sur lequel je dépose une pastille imbibée d'une urine prise au hasard( urine quand même stérile et sans antibiotique).

 24 heures plus tard on observe un diamètre d'inhibition sur le milieu.
 Je fais donc un Gram sur 2 endroits de la boîte.
 1- dans la bordure d'inhibition
 2- sur des colonies en fin d'isolement

undefined


Photo n°1
undefined

Photo n°2
undefined
 Et la surprise: sur la même boite( même bactérie, même atmosphère, même temps d'incubation), la bactérie a deux morphologies très différentes:l'une correspondant à l'examen direct ( bacille à Gram positif court et ramifié),
l'autre à la culture(petit bacille court et régulier)

 D'autre part  le test à l'hippurate se révèle positif et la galerie API correspond bien à celle de Gardnerella vaginalis.


 Conclusion :




 Gardnerella vaginalis ( que toute personne ,travaillant  dans un labo de microbiologie, connaît en tant que petit bacille à Gram positiff) peut prendre des formes coutes ramifiées.

Mais au fait à quelle famille appartient Gardnerella vaginalis :

Le genre Gardnerella est actuellement classé dans la classe des Actinobacteria,sous classe des Actinobacteridae,ordre des bifidobacteriales, famille des bifidobacteriaceae

 
et si l'on avait commencé par la taxonomie  au début de l'examen....

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article